Comment choisir sa protéine de complément ?

Alors que les glucides et les lipides assurent majoritairement l’apport énergétique à l’organisme, les protéines ont avant tout un rôle structurel et fonctionnel. Elles sont indispensables à la croissance, à l’entretien et au renouvellement des tissus et fibres musculaires et permettent les synthèses d’hormones, enzymes et autres molécules toutes aussi indispensables à l’organisme1. Elles jouent donc un grand rôle dans la performance ! 

Les différentes proteines de complement:

 

> La Proteine GAINER : un mélange de protéines (20 à 30 %), glucides et lipides, qui comme son nom l’indique, est destiné à « faire grossir » (prendre de la masse). Elle est principalement destinée aux débutants en musculation et personnes maigres ou ayant peu d’appétit. 


> La TRI PROTÉINES : formée de 3 sources de protéines animales, la Whey, la Caséine et la protéine d’œuf, elle est aussi bien utilisée dans le cadre d’un régime hyper protéiné que pour une phase de développement musculaire.


>  La WHEY Proteine: protéine la plus utilisée en musculation, de par son assimilation rapide, sa vitesse de digestion et sa haute valeur biologique.  C’est une protéine de lactosérum contenant 70 à 80 % de protéines dont 25% de BCAA  (Acides aminés ramifiés). Elle favorise la récupération, le développement musculaire et retarde la fatigue durant l’entrainement.


> L ’ISOLAT DE PROTÉINE : c’est le « Haut de Gamme » des protéines. Extrêmement concentrée en protéines (90 à 95%), elle est plus facile à assimiler, est épurée de tout lactose et ne contient donc ni glucides, ni lipides3. C’est une protéine à action rapide et assimilation très rapide qui va aider les sportifs à développer leur masse musculaire en agissant au niveau de la reconstruction des tissus musculaires détériorés par l’effort physique et dans une moindre mesure fournir de l’énergie.

 

Roles et focntions de la proteine

 

Il existe 2 grands types de protéines, les protéines de structure et les protéines de fonction.

 

Les protéines de structure

 

Comme leur nom l’indique, les protéines de structure, également appelées protéines fibreuses, ont un rôle structural2. Elles jouent un rôle « d’échafaudage » qui va permettre aux cellules et tissus de maintenir leur organisation dans l’espace. Les protéines de structure les plus connues sont le collagène, la kératine, le fibrinogène et les protéines musculaires (actine, myosine etc…), mais il en existe beaucoup d’autres. Ce sont ces types de protéines, qui vont en se multipliant grâce à un entrainement et une alimentation adaptés, donner notamment le volume musculaire.


Les protéines de fonction

 

Contrairement aux protéines de structure, les protéines de fonction sont sphériques et jouent un rôle important dans le métabolisme. Elles participent à de nombreuses fonctions spécifiques dans l’organisme comme :

  • le transport (albumine, hémoglobine...), 
  • la communication intercellulaire (hormones, neurotransmetteurs…), 
  • la catalyse des réactions chimiques (enzymes), 
  • l’immunité (globulines, anticorps…)

 

Il existe près de 1600 protides de fonction dans l’organisme. Pour exemple l’hémoglobine est une protéine de fonction bien connue des sportifs puisque associée au fer héminique, elle forme les globules rouges qui permettent le transport de l’oxygène aux organes, favorisant ainsi la performance.


La particularité des protéines est que, contrairement aux autres nutriments, elles ne peuvent pas être stockées dans l’organisme. Il y a en permanence des protéines qui sont détruites (catabolisme) et d’autres qui sont reformées (anabolisme). D’où l’intérêt dans certaines situations notamment chez les sportifs, d’avoir une supplémentation en protéines.

 

E.A.A Dipeptidique Iron biominoee

Interet d'une complementation en proteines ou dipeptides

 

Le cycle de dégradation - reconstruction des protéines est appelé turn-over. 80% des protéines dégradées sont recyclées par l’organisme, donc reformées sous forme d’autres protéines, mais les 20% restant sont définitivement détruites. Ces pertes doivent donc être compensées par l’alimentation, car contrairement aux autres nutriments les protéines ne peuvent pas être stockées. Si ce n’est pas le cas, on dit que le turn-over est négatif, c’est-à-dire que l’on va perdre de la masse musculaire.

 

Les sportifs ont une masse musculaire bien plus importante que les personnes sédentaires. De plus, la pratique physique intense va augmenter de manière très importante le nombre de protéines dégradées. Les sportifs vont donc avoir des besoins en protéines beaucoup plus importants.

 

Les protéines en poudre permettent d’ajuster l’apport protidique en fonction des besoins4. Cet ajustement pourra donc se faire avec beaucoup plus de précision qu’un repas « conventionnel ». Il suffira soit de compléter le repas avec une dose de protéines, soit de quelques « shake » pris entre les repas, soit les deux, pour s’assurer d’avoir le nécessaire, sans apport calorique excessif et surtout sans prendre le risque d’obtenir des gains de poids significatifs en tissu adipeux

 

Cette supplémentation est essentielle pour un sportif débutant ou intermédiaire afin de compenser le catabolisme engendré par l’activité sportive et d’avoir un turn-over protéique positif permettant le développement musculaire5.

 

Pour les sportifs confirmés et professionnels, une seconde étape nous est maintenant proposée grâce aux dipeptides. Comme nous l’avons expliqué dans le précédent numéro, les dipeptides sont assimilés beaucoup plus rapidement. Cette mise à disposition rapide est à la fois moins coûteuse en énergie et plus efficace au niveau de la construction musculaire et de la récupération, les deux étant bien sûr étroitement liés6.

 

Plus l’athlète s’approche du haut niveau dans sa pratique plus il devra compter sur les dipeptides pris régulièrement au cours de la journée pour soutenir ses efforts et les valoriser. Les dipeptides, par leur structure moléculaire unique, sont absorbés immédiatement sans dépense énergétique lié à la digestion et permettent de relancer de façon beaucoup plus performante les fonctions tissulaires et cellulaires en favorisant la synthèse des protéines de structure, mais également en favorisant la synthèse des protéines de fonction. Cette synergie d’action permet d’obtenir des résultats plus rapidement et d’augmenter significativement la récupération et les performances.

 

De nombreux Athlètes professionnels de haut niveaux ont remplacé leurs apports quotidiens de protéines en poudre par un apport en dipeptides. Tous leurs témoignages montrent une supériorité des dipeptides par rapport aux protéines en poudre classique

Poster un commentaire

  • Paiement sécurisé
    Commandez en toute sécurité
  • Livraison rapide
    Expédition & Livraison rapide
  • Service client
    À vos côtés 7j / 7 !
  • Satisfait ou remboursé
    7 jours pour changer d'avis
Voir les Voir le produits trouvés produit trouvé Pas de produits trouvés icon-close
Une erreur s'est produite, veuillez réessayer ultérieurement. Voir le produit Aucun produit n'a été trouvé lors de la recherche Nouveauté Promotion Solde Vente flash  € loading ending recherche
Chargement..